Share
View previous topicGo downView next topic
avatar
Rotation
Rotation
Messages : 219
Date d'inscription : 2014-06-17
View user profile

Re: Quand le kangourou chantera le coucou…

on Tue 22 Aug - 9:21
Adé wrote:T'as jamais eu de propositions de clubs de Ligue 2 ou National ? Même pas de clubs de championnats mineurs de pays que tu aurais sélectionnés pour créer ta partie ?

Postule pour l'équipe nationale.

Eh non, rien, absolument rien. D'ailleurs, dans cette ligue Australienne, les limogeages sont assez rares ! Oui l'équipe nationale pourrait êre un tremplin, mais quand je vois que même les Perth Glory et autres Parramata, les clubs profressionnels, n'ont jamais montré d'intéêt pour moi, je ne pense pas que la Fédé me retienne pour prendre en main la sélection.

J'envisage de me montrer plus "actif" en manifestant mon intérêt dans les médias lorsqu'un poste se libérera. Le risque est que le Directoire n'apprécie pas et me liciencie.
avatar
Admin
Messages : 1267
Date d'inscription : 2010-11-01
Age : 27
Localisation : Devant l'ordi ,sur CM03/04
View user profile

Re: Quand le kangourou chantera le coucou…

on Tue 22 Aug - 23:33
Ca doit être vraiment particulier la réputation de l'Australie, parce que même à HK j'ai réussi à avoir l'intérêt d'un club de national Smile .

T'as sélectionné quels pays dans ta partie ?
avatar
Rotation
Rotation
Messages : 219
Date d'inscription : 2014-06-17
View user profile

Re: Quand le kangourou chantera le coucou…

on Wed 23 Aug - 18:16
Adé wrote:Ca doit être vraiment particulier la réputation de l'Australie, parce que même à HK j'ai réussi à avoir l'intérêt d'un club de national Smile .

T'as sélectionné quels pays dans ta partie ?

Je n'ai pris que Australie et Suisse. Et oui je crois que le championnat vit en vase clos... Je voulais un défi, je suis servi !
avatar
Rotation
Rotation
Messages : 219
Date d'inscription : 2014-06-17
View user profile

Re: Quand le kangourou chantera le coucou…

on Thu 24 Aug - 8:08
Utiliser les médias pour manifester mon inétrêt pour d'autres club... Aussitôt dit, aussitôt fait, avec deux clubs suisses en ligne de mire. Bien évidemment, personne n'a apprécié cette démarche cavalière. Mes dirigeants menacent de me licencier, les ultras demandent ma tête, mes notes de professionnalisme et de fidélité s'écroulent pour un résultat affligeant : du mépris de la part des Suisses.

En ce début de printemps, crucial pour la saison, je décide de me mettre au vert. Ne dit on pas que les vacances ont le don de ressourcer une personne ? C'est donc loin, très loin du milieu du football que je me retire quelques temps. Tout au plus, je suis de loin les derniers résultats de mon équipe pour la saison : Un nouveau titre de vainqueur de la ligue et une troisième place en coupe d'Océanie. La saison suivante, rien de notable ne semble se passer hormis le fait que mon adjoint décide de se séparer de mes hommes de toujours : Ellul et Alexandre. La fin d'une époque, de mon époque suis-je tenté de dire.

C'est finalement une offre d'emploi qui vient me sortir de ma torpeur : South Sidney me veut comme coach ! Il faut dire que malgré mon retrait, ma réputation a enfin progressé pour devenir "correcte". Depuis le temps que j'espérais quitter Wollongong, enfin !

Mais l'espoir retombe vite : Un statut semi-pro et une capacité de stade identiques à ceux de Wollongong, des infrastructures médiocres, des finances à l'agonie alors que ai réussi à transformer les Wolwes en puissance financière qui compte dans la ligue Australienne (350k de budget alloués aux transferts chaque année). N'ai je pas plutôt intérêt à poursuivre à Wollongong et cueillir les fruits de mon travail ?

Je décide finalement de refuser cette proposition et retourne aussitôt au stade d'entraînement. Après 2 ans en vacances, mon équipe est qualifiée pour la phase finale et j'en veux à nouveau!
avatar
Admin
Messages : 1267
Date d'inscription : 2010-11-01
Age : 27
Localisation : Devant l'ordi ,sur CM03/04
View user profile

Re: Quand le kangourou chantera le coucou…

on Sat 26 Aug - 2:07
Tercio wrote:
Adé wrote:Ca doit être vraiment particulier la réputation de l'Australie, parce que même à HK j'ai réussi à avoir l'intérêt d'un club de national Smile .

T'as sélectionné quels pays dans ta partie ?

Je n'ai pris que Australie et Suisse. Et oui je crois que le championnat vit en vase clos... Je voulais un défi, je suis servi !

Clair, là tu t'es un peu compliqué la tâche Very Happy .

Par contre tu laisses ton adjoint gérer les contrats Shocked ?
avatar
Rotation
Rotation
Messages : 219
Date d'inscription : 2014-06-17
View user profile

Re: Quand le kangourou chantera le coucou…

on Sat 26 Aug - 9:01
Je suis parti 2 ans en congé en laissant l'équipe en roue libre. A mon retour, j'ai vérifié: Ellul et Alexandre ont pris leur retraite en mon absence.
avatar
Rotation
Rotation
Messages : 219
Date d'inscription : 2014-06-17
View user profile

Re: Quand le kangourou chantera le coucou…

on Mon 28 Aug - 8:56
« Au revoir, au revooiiiiir Présideeent ! ». J’en rêvais, je l’ai fait ! C’est vêtu de mon plus beau costume de kangourou en peluche que je me suis pointé dans le Bureau du Président en sautant comme personne ne m’avait jamais vu. L’effet était garanti ! 16 ans que j’attendais ça, Adulé hier, je sais que désormais c’est l’interdiction de territoire qui m’attend !

Pourtant lorsque j’ai sollicité un rendez-vous auprès du Président celui-ci ne s’attendait certainement pas à une telle scène. Il faut dire que nous sortions tout juste d’un doublé historique Challenge NSL / League et tout le monde me désignait comme le principal artisan de ce parcours.

Voici donc mon bilan définitif à la tête de Wollongong Wolves. Je laisse entre les mains des dirigeants ce que je considère être désormais une Ferrari. Lorsque de temps à autre, je regarderai dans le rétroviseur, je pense que je vous parlerai de Austin et Mark Williams, respectivement buteur et ailier droit.



Mais trêve de plaisanterie, direction… La Suisse !!! Et c’est en fredonnant la chanson « La Suisse » de ANGE que je m’envole vers le pays des Helvètes « avec des coucous pleins la tête, je m’envole… »



Et voici mon nouveau chez moi : L’Etoile-Carouge, club semi-pro tout désigné pour lutter pour le maintien de Ligue Nationale B (=deuxième division), en situation de quasi-banqueroute. Ce club a tout l'air d'une nouvelle prison, mais qu’importe, je suis en Suisse, et je dois réussir si je veux atteindre mon objectif personnel : conquérir l’Europe à la tête des Young Boys de Berne !



Nouvelle recrue
Nouvelle recrue
Messages : 27
Date d'inscription : 2017-08-24
View user profile

Re: Quand le kangourou chantera le coucou…

on Mon 28 Aug - 12:01
alors, je trouve ça assez marrant que tu commence par ce club car j ai réellement bosser a wollongong, mais pas pour le club de foot, mais pour une fete forraine, il y a 4 ans, lors des incendie de sydney, la temperature est monté a plus de 50° mais c est vraiment une tres belle ville, avec la plage et quelques spot de surf non loin de la, il fait bon vivre la bas, je comprend les victoires , Razz

Ceci dit pour en revenir a ton club, et ton épopée, BON courage Very Happy
avatar
Légende vivante
Légende vivante
Messages : 3391
Date d'inscription : 2010-07-08
Age : 27
Localisation : Nantes
View user profile

Re: Quand le kangourou chantera le coucou…

on Mon 28 Aug - 19:16
Bonne chance avec ce club aux finances dignes d'un Portsmouth de la grande époque Laughing
avatar
Admin
Messages : 1267
Date d'inscription : 2010-11-01
Age : 27
Localisation : Devant l'ordi ,sur CM03/04
View user profile

Re: Quand le kangourou chantera le coucou…

on Wed 30 Aug - 0:06
2 ans en vacances sans te faire virer ? Ils sont sympas tes dirigeants Laughing .

Hâte de voir tes premiers résultats à la tête de ton club de rêve Very Happy .
avatar
Rotation
Rotation
Messages : 219
Date d'inscription : 2014-06-17
View user profile

Re: Quand le kangourou chantera le coucou…

on Wed 30 Aug - 12:16


La promesse d’une année difficile était là. Au-delà d’une côte catastrophique pour la montée (5000 contre 1), je n’ai aucune marge de manœuvre financière : lorsque j’entame la saison, j’ai déjà un déficit supérieur à 200.000€. Or, mon joueur le plus bankable est évalué à 170.000€ et est mauvais, tellement mauvais que je n’ai jamais pu le maintenir dans l’équipe type. Côté salaire, aucune marge de manœuvre non plus puisque je suis déjà en dépassement (5.500€/semaine engagés contre 4.000€ autorisés), or le mieux payé ne perçoit même pas 500€/semaine… Bref, le spectre de la banqueroute est réel.

Côté terrain, je tâtonne. En ayant aucun joueur technique, je ne peux pas reproduire mon schéma développé en Australie. Après quelques contre-performances, j’évolue certes en 4-3-3 mais avec une mentalité « normale » et je suis souvent contraint de passer en « défensif » avec la recherche de contres.

Je ne m’estime toutefois pas malheureux : malgré une médiocre 10ème place sur 16 équipes engagées en Ligue Nationale B, ce résultat constitue la plus belle performance sportive du club, soutenue par l’enregistrement d’un record d’affluence au stade. C’est cette simili-réussite qui sauve ma saison : les recettes générées s’élèvent à plus de 500.000€ et viennent effacer en un instant tous les soucis financiers de la saison.

Je profite alors de l’inter-saison pour faire le grand ménage dans mon effectif en profitant des fins de contrat.

A l’entame de la nouvelle saison, je peux profiter d’un budget transfert porté à 20.000€ (ne rigolez pas svp Razz) alors que ma masse salariale est ramenée sous le budget provisionné. Le hic est que je n’ai plus aucun banc, et les titulaires pré-désignés rivalisent de médiocrité… Le recrutement sera décisif, sportivement comme économiquement.

Parallèlement, je jette un oeil en Australie, Wollongong a échoué en Finale Majeure de la Ligue. Je vous citais précédemment deux joueurs que je  pressentais comme les leaders d''avenir de cette équipe : Austin prend de la valeur (800k€) et est scouté par la Réal Sociedad. Williams termine en tête du classement des meilleurs passeurs de la ligue.. En revanche, Prentice, mon maître à jouer de l'époque régresse sous le poids de l'âge (31 ans).


Last edited by Tercio on Fri 1 Sep - 11:48; edited 1 time in total
avatar
Rotation
Rotation
Messages : 219
Date d'inscription : 2014-06-17
View user profile

Re: Quand le kangourou chantera le coucou…

on Fri 1 Sep - 11:45
Après une première saison à tenter de sauver le club de la banqueroute tout en se maintenant en Ligue Nationale (malgré des côtes qui menait tout droit le club dans l’anonymat du foot amateur et moi à la case Pôle Emploi), les deux objectifs avaient été atteints. Maintenant, il s’agît de confirmer, de retrouver une marge de manœuvre financière en assurant le minimum sportif : rien ne sert de viser la montée alors que les fondations ne sont pas posées. C’est dans cet état d’esprit que je mène ma seconde saison à la tête de l’Etoile-Carouge.

Je dois être franc, les débuts sportifs ont été catastrophiques et longtemps j’ai stagné dans les deux dernières places, les places de relégables. L’absence de 10 me porte réellement préjudice. Peu à peu je développais de nouvelles approches et alternais entre un 4-4-2 des familles et un 5-2-3 plus original. Un peu avant la longue trêve hivernale (3 mois, de mi-décembre à mi-mars…), l’équipe commençait à sortir la tête de l’eau.

Mais je ne m’inquiétais pas, car l’embellie arrivait : chaque mois, j’améliorais la trésorerie grâce à des recettes de guichet et d’abonnement quasi 10 fois supérieures à celle de la saison précédente. Apparemment celle-ci avait marqué les esprits et suscité un enthousiasme profond chez certains supporters !

C’est fort de cette nouvelle assise financière que je me lance tête première lors de la trêve hivernale dans une série de matchs amicaux contre des équipes de divisions inférieures, ceci afin de dénicher quelques joueurs capables d’intégrer l’équipe ou venir apporter une profondeur de banc à coût très faible : tous les adversaires qui obtiennent des 8 ou plus face à ma formation se voient contactés, avec une priorité aux jeunes pousses. Coût maxi ? 3.000€/joueur. Et j’ai quelques bonnes surprises : Müller (M C) a tout du 10 capable d’apporter le liant que je cherche (un 15 en dribble, ça aide !), Guillon (MO GC) vient renforcer le flanc gauche, Keller (D/M C) intègre le poste de 6, et Fletcher (D GC) vient concurrencer les titulaires… La moyenne d’âge du onze type doit flirter avec les 21 ans.

Pour la deuxième partie de saison, je renoue avec le 4-3-3, sans fioritures (aucune flèche, mentalité normale), tout en alternant ponctuellement avec les deux autres formations précitées, ainsi qu’avec un 4-2-3-1, évolution offensive du 4-3-3 (hormis la mentalité, seul le triangle de milieu change, la pointe étant haute). La polyvalence des M C et D/MC compétents ouvre des voies bienvenues ! Et c’est en trombe que l’équipe termine la saison pour décrocher une méritée 8ème place, à seulement 3 points du 5ème . C’est un nouveau record pour le club.

En fin de saison, le budget frôle le million d’€, et 100% des sommes perçues lors des prochaines ventes de joueurs seront désormais reversées au budget transfert. Mais cela est encore prématuré, aucun joueur ne dépasse 22.000€ ;

Mais à l’instant présent, un nouveau chantier m’attend : la restructuration du staff ! J’ai passé toute la saison avec seulement un adjoint et un préparateur physique (tous les deux très médiocres qui plus est). Leur contrat arrive à échéance et les deux refusent de prolonger. Et parallèlement, personne ne veut venir, et ce n’est pas faute d’avoir essayé des mois durant. La réputation du club est très basse et le budget affecté salaires reste trop insuffisant.

Enfin, tout au long de la saison j’ai candidaté dans tous les clubs Suisses professionnels en difficulté (dont les Young Boys). Je n’ai jamais été contacté. Mon heure n’est pas encore arrivée.

A l’aube de ma troisième saison (2021-2022), ma côte pour le titre reste très basse mais elle évolue sensiblement : 201/1, à comparer aux 5001/1 lors de mon arrivée… Pour ma part, j’ambitionne un top 6 et je compte bien voir mes jeunes gagner en compétences… et en valeur ! J’ambitionne la montée pour la saison suivante, c’est-à-dire en 2023. Je prévois de faire un focus sur l’équipe lors de ce challenge, car d’ici là il devrait y avoir encore pas mal de mouvements (d'autant plus que mon nouveau budget transfert culmine à 230k€, soit 12 fois plus que la saison précédente). A moins, que je parvienne à intégrer un nouveau club : je n’oublie pas que L’Etoile-Carouge est un club semi-professionnel et que je cherche toujours le meilleur tremplin pour intégrer les Young Boys de Berne.
avatar
Rotation
Rotation
Messages : 219
Date d'inscription : 2014-06-17
View user profile

Re: Quand le kangourou chantera le coucou…

on Mon 4 Sep - 10:19
Saison 2022-2023, j’y suis. Si jusqu’à présent je jouais gagne-petit, je vous annonçais que ce serait la saison qui devait me mener en Ligue 1 Suisse.

Bien que les bookmakers n’y croient toujours pas et que les objectifs affichés par ma direction soient toujours d’obtenir le maintien, mes ambitions personnelles sont plus hautes. D’ailleurs dès la saison dernière, j’obtenais une 3ème place inattendue aux yeux de tous les observateurs. Pour concrétiser mon ambition, j’espère pouvoir m’appuyer sur une équipe qui arrive peu à peu à maturité.

A l’aube de cette saison que j’espère fructueuse, je vous dois un petit focus sur quelques joueurs appelés à jouer un rôle clé…

Tout d’abord, la formation tactique : il s’agît d’un 4-3-3 très traditionnel, mentalité « normale ». La seule subtilité est le MCg qui joue un rôle de 10, en mentalité « offensive », avec des consignes « emmener le ballon », « courses en avant », et « garder le ballon ». Ce joueur est d’autant plus important qu’il fait le piston quand j’appelle l’équipe à changer de formation pour évoluer en 4-2-3-1 offensif, ou encore en 4-4-2 offensif (il prend alors le rôle de ACg). J'ai également, une formation "alternative", en 5-4-1 pour les matchs où la pression est trop forte, dans ce cas là, le MD C descend en défense centrale avec un rôle de relanceur (flèche avant).

J’ai 3 joueurs qui peuvent potentiellement occuper le poste de 10 : Müller, MC, Perret, MOC et Guillon, MO GC. Le premier est le plus fiable et constant quand l’équipe évolue en 4-3-3 ou 4-2-3-1, le second est le plus flamboyant quelque soit la formation mais également capable de péter un boulard d’un instant à l’autre (16 en agressivité ça n’aide pas…), et le dernier est plutôt déployé en MO G, mais excelle quand il s’agît d’animer l’attaque du 4-4-2. Bref, ce poste qui était auparavant le gros point faible de mon équipe est désormais bien pourvu.

Autour d’eux, je n’ai pas de personnalité « remarquable » mais plutôt une accumulation de joueurs corrects qui assument globalement leur poste sans briller pour autant. Et quand ils craquent, j’ai un banc suffisant pour faire tourner.

Pour le lancement de la saison, après un passage en revue d’effectif via deux matchs de préparation (1-0 et 1-1), l’équipe obtient un succès 3-0 face à Aaru. Le score reflète le contrôle global de l’équipe et en tant qu’entraineur, je n’ai jamais réellement tremblé.







avatar
Rotation
Rotation
Messages : 219
Date d'inscription : 2014-06-17
View user profile

Re: Quand le kangourou chantera le coucou…

on Fri 8 Sep - 14:13
Mai 2023. Me voici, face à MA finale : les matchs de barrage pour accéder en ligue nationale A, l’élite du football Suisse.

Cette issue à la saison de championnat est à la fois conforme à mes ambitions affichées et représente une concrétisation du travail de fond réalisé depuis 3 ans ; et aussi une énorme frustration : si je suis barragiste pour l’accession, c’est que je termine second du championnat, et non leader, ce qui m’aurait valu un billet en première classe. Or, à la 90ième et dernière minute du 30ème et ultime match de la saison, mon équipe de l’Etoile-Carouge était en tête avec 1 point d’avance sur le second ; à la fin du temps réglementaire, je n’étais plus que second, mon concurrent pour la montée conquérant le titre dans les arrêts de jeu…

Mais si je n’ai pas fait mieux que second, j’en suis également responsable, certainement coupable par prétention : conscient d’avoir en Müller et Perret deux très bons éléments, j’ai cherché LA bonne formule qui me permettrait de les utiliser au mieux. J’ai expérimenté, et en dépit de quelques bonnes séquences, j’ai plus fragilisé que conforté l’équilibre qui j’avais patiemment construit. C’est finalement Müller qui m’a remis dans le droit chemin : une blessure l’a éloigné durant près de 2 mois. La question de son articulation avec Perret ne se posait donc plus. Ce dernier avait donc le champ libre pour étaler ses talents de dribbleur, réussissant à m’agacer au plus haut point sur nombre de match : son égoïsme l’amène a trop en faire, et rarement devant le but il opère le bon choix. Mais il est mon meilleur joueur, capable à lui seul de débloquer une situation. Je dois donc faire avec.

Le match aller des barrages me verra affronter Soleure. Cette confrontation sera ma première finale, bien plus importante pour la suite de ma carrière que tous les titres glanés en Australie. Vais-je gagner le droit d’affronter l’an prochain les Young Boys pour mieux contribuer à la perte de l’entraineur en place, ou vais encore devoir attendre au risque de ne plus être capable de renouveler l’exploit de flirter avec la montée ? Je n’oublie pas que l’Etoile-carouge est un club semi-professionnel et qu’un jour ou l’autre la réalité me rattrapera.
avatar
Rotation
Rotation
Messages : 219
Date d'inscription : 2014-06-17
View user profile

Re: Quand le kangourou chantera le coucou…

on Tue 12 Sep - 13:54
26, il ne restait que 26 places disponibles sur les 10.000 que comptent les tribunes lorsque le match aller des barrages débutait.

J’aligne une équipe classique, tout au plus Hermann est titulaire en tant qu’ailier gauche en lieu et place de Guillon. Les dernières performances de ce dernier ont plus été mitigées alors qu’Hermann étaient en pleine bourre. Chapuisat, buteur attitré est quant à lui blessé.
Le déroulé du match présente une partie fermée. Malgré quelques frappes, rien n’est véritablement dangereux, et cela des deux côtés.  De façon tout à fait classique, la charnière centrale est très timorée, idem pour Pedro à la pointe de l’attaque. J’opère les remplacements nécessaires. Le match se déroule ainsi jusqu’à son terme.
Les fans sont certainement satisfait d’avoir tenu la dragée haute à Soleure, mais pour ma part, je ne peux que regretter que la domination de fond n’ait pas été concrétisée.





Pour le match retour, à l’extérieur, je décide de prendre le taureau par les cornes. Le 4-3-3 et sa solidité défensive laisse la place à un 4-2-3-1 plus offensif. Fondamentalement, l’équipe reste la même, si ce n’est que mon créateur Perret passe au coeur de l'attaque, et que mon récupérateur Aguilar vient se positionner un peu plus haut, aux côtés de Müller, désormais bien implanté en position de relayeur. Et j’enregistre avec satisfaction le retour de Chapuisat.
La physionomie du match me satisfait. Mon équipe prend aussitôt le match à son compte, puis contrôle avec une certaine sérénité, avant de doubler la mise dans le dernier quart d’heure.





L’an prochain L’Etoile Carouge évoluera en Ligue Nationale A. La côte pour le titre ? 1/5001….
Sponsored content

Re: Quand le kangourou chantera le coucou…

View previous topicBack to topView next topic
Permissions in this forum:
You cannot reply to topics in this forum