Share
View previous topicGo downView next topic
Remplaçant
Remplaçant
Messages : 113
Date d'inscription : 2011-09-06
Age : 35
View user profile

Pazza Inter Amala....

on Mon 5 Mar - 10:13
Prélude


"Je n'ai pas une carrière de joueur, oui c'est vrai, mais j'ai appris, appris et appris, des autres entraineurs, des formations que j'ai suivies, mais j'ai surtout fait en sorte de suivre et respecter mon instinct. Cette dose d'instinct qui transforme un coup réfléchi en un coup de poker, qui fait de vous une personne unique car ayant réussi en tentant l'impossible. Alors oui j'ai grandi auprès de grands entraineurs, toujours dans l'ombre mais sans cesse avec cette envie d'apprendre pour pourquoi pas un jour proposer mes tactiques, solutions, coups de maitre ou de désespoir..."

Dominico Forza, conférence de presse de pré-saison, Milan, Août 2003


Après avoir fait ses classes dans l'école Italienne de football et suite à une grave blessure, Dominico Forza se lance dans l'enseignement du football, aux plus jeunes dans un premier temps en intégrant le centre de formation de la Sampdoria de Gênes, puis en rejoignant le staff de l'A.S Rome au terme de la saison des U17 qui a vu la Sampdoria glâner un titre de Champion d'Italie. C'est avant tout pour s'occuper de la réserve que Dominico Forza débarque dans la cité éternelle. En milieu de saison, Fabio Capello, entraîneur de la Roma en 2000, le fait venir sur le banc en qualité d'adjoint, 18 mois après son arrivée dans le staff des Gialorossi. Peu à peu, Dominico Forza prend goût au milieu du professionnalisme. De temps en temps il prend en charge une partie de l'entrainement, il fait alors la connaissance de grands joueurs comme Francesco Totti, Batistuta ou Delvecchio. En fin de saison, Dominico Forza quitte la Roma et part en Angleterre pour rejoindre un autre Italien Claudio Ranieri, entraineur dès lors de Chelsea. Pendant cette période, Forza apprend l'anglais et surtout une autre manière de voir le football. Dans le berceau de ce sport, il cotoie des jeunes joueurs et des entraineurs dont il s'inspire. L'envie est là, réelle, prendre en main une équipe professionnelle, l'emmener au delà de ses limites, goûter aux instants de joie, de tristesse, communier avec un public, imposer ses choix comme les discuter, c'est ça que veut Dominico Forza.

Juin 2003 :

Chelsea qui visait le titre de Champion d'Angleterre termine quatrième. Claudio Ranieri est remercié ainsi que son staff technique. L'Inter Milan, qui vient de terminer troisième du calcio, derrière la Juventus et le Milan A.C, est à la recherche d'un nouvel entraineur. Le Président de l'Inter, Massimo Moratti établit une liste coupée en deux. D'un côté les entraineurs expérimentés et de l'autre les nouveaux, ceux qui sont restés tapis dans l'ombre des plus grands. Un choix stratégique et financier s'impose au président de l'Inter. Dominico Forza est contacté le 15 Juin. Deux jours plus tard il accepte la proposition de l'Inter Milan et devient ainsi, pour la première fois entraîneur principal d'une équipe professionnelle.

L'édition 2003 - 2004 s'annonce palpitante. La Juventus, favorite à sa propre succession, le Milan A.C, la Roma et l'Inter font vivre le marché des transferts.
Dominico Forza propose une liste de joueurs et donne sa vision de l'équipe au Président Moratti. Il faut du sang neuf, des nouvelles visions, idées, il faut donner à l'Inter un nouveau football, basé sur la récupération, la percussion, la vitesse.

Forza dépensera un peu plus de 40 M€ en deux mois. Il veut tout d'abord densifier le milieu de l'Inter, pour cela il fait appel à deux jeunes joueurs, Andrès Iniesta et Yann M'Vila (4M€). Karim Benzema et Goran Pandev sont recrutés pour animer les phases offensives de l'Inter, tandis que Mamadou Sakho et Asik Emre arrivent pour la défense. Dans un même temps, Francesco Toldo, Recoba, Solari et Fabio Grosso quittent Milan pour un peu moins de 50M€.

L'objectif fixé par Moratti est clair. L'Inter doit perdurer en Ligue des Champions et au mieux lutter pour le titre de Champion d'Italie qui fuit le club depuis 1989.


La Série A démarre demain, première conférence de presse pour Dominico Forza.

La salle est bien garnie, mon adjoint Corrado Verdelli entre devant moi, et prend place à ma droite. Je réajuste le micro, un journaliste de la Gazzetta lève le bras pour poser la toute première question, celle qui débute ma nouvelle histoire, notre histoire...


Remplaçant
Remplaçant
Messages : 113
Date d'inscription : 2011-09-06
Age : 35
View user profile

Re: Pazza Inter Amala....

on Sat 10 Mar - 12:57
Les deux premières saisons à l'Inter se sont terminées sur deux titres de Champion d'Italie, deux victoires en Coupe d'Italie, mais sur deux contre performances en Ligue des Champions avec notamment une élimination précoce en 2004 en phase de poule et en 8ème l'année suivante.
Au terme de cette année, je décide de rallier la France et l'Olympique Lyonnais. Après deux années blanches, je reconstruis une équipe capable d'aller chercher la titre de champion de France. C'est chose faite en mai, Lyon remporte le titre lors de la dernière journée. Barcelone fait alors appel à moi. Ce club ne me laisse pas indifférent, je ne connaitrais donc pas la Ligue des Champions avec l'OL, ni avec le Barça qui vient de finir 8ème de Liga, et donc qualifiée pour l'Intertoto. Fort d'un gros recrutement, Barcelone enchaine les grosses performances, avec notamment un 6-0 infligé au Real au Nou Camp. Barcelone remporte la Coupe du Roi, et le titre de Champion d'Espagne.

2007/2008


L'Italie me manque, l'Inter me manque. Le Président m'appelle et me demande de revenir, j'accepte avec joie.

L'Inter est champion en titre mais perd son entraineur parti en Espagne, je me dois donc de reprendre là où je m'étais arrêté avec l'Inter. Après un début de championnat calamiteux, l'Inter se redresse et parvient à limiter la casse. Nous pointons tout de même à 11 longueurs de la Lazio au terme de la première partie du championnat. L'inversement va opérer au cours de la seconde partie, la Lazio va perdre des points importants, notamment contre les grosses cylindrées, l'Inter continue de gagner, et porte son invincibilité à 12 matches en Mars. C'est à cette époque que l'Inter revient dans la course au Scudetto. 5 points séparent la Lazio de l'Inter, le Milan AC et la Juve marquent également le pas. Suite à une victoire sur Catane et à une défaite de la Lazio à Cagliari, l'Inter passe en tête à 3 journées de la fin. Bémol, lors de la journée suivante, Parme bat l'Inter pendant que la Lazio l'emporte face à Rome, les Laziale reprennent 3 points d'avance, un nul à Parme leur suffira pour être sacré Champion d'Italie tandis que l'Inter devra sortir les crocs face à Palerme.

C'est un Guizeppe Meazza comble qui accueille les 22 acteurs. Le suspense ne va pas durer longtemps, Benzema et Milito se chargent d'exécuter leurs adversaires, 3-0 à la pause. L'info a circulé dans le stade, Parme mène 1-0 face à la Lazio, l'Inter arrache pour le moment le match de barrage.
View previous topicBack to topView next topic
Permissions in this forum:
You cannot reply to topics in this forum